À propos

Il y a des expériences qui nous transforment profondément.

Celles sur les bases de loisirs des CEMÉA PDLL est l’une d’entre elle.

Lorsqu’en temps de bilan nous demandons aux enfants qui sont venus en mini-camps sur ces bases de nous dire ce qu’ils ont aimé ici, ils nous répondent majoritairement : la liberté !

Une cinquantaine de personnes des CEMÉA permettent à ce projet d’exister. Depuis le mois de mai divers groupes usent des lieux et de la pédagogie proposée : des stages BAFA, des semaines campées de BPJEPS, des écoles à la journée, des groupes d’ALSH qui viennent à la semaine et des colonies de vacances, en tout plus 500 personnes.

Nous sommes en pleine nature, sous les bois au bord du canal de Nantes à Brest ou dans un pré d’une ferme de l’Anjou entouré de chevaux, ânes et basse-cour ou bien dans un champ de maraîchers à côté des légumes qui poussent en silence.

C’est important pour nous de continuer de permettre aux enfants, ados et équipes encadrantes de profiter de ce que peuvent nous offrir ces lieux. Ils nous sont mis à dispositions par les accueillant.es qui y vivent.

Ce sont des vacances où le temps s’arrête pour jouer, pratiquer de l’activité, se mettre en projet, construire, observer ce qui nous entoure. Avec simplicité la vie quotidienne se déroule entre la préparation des repas et la toilette du soir, après la veillée et avant le coucher.

Ici, nous essayons de vivre l’animation autrement que dans nos centres. Des rires, de bons repas préparés soi-même, des questions, des expériences, des manques, des premières fois.

Un petit déjeuner dehors en compagnie des ânes ou des poules, une grenouille à observer qui est rentrée dans la douche. Nous construisons des cabanes, et l’on s’imagine rois et reines du petit bois.

Nous parcourons pont de singe, toiles d’araignées, et tyrolienne pour vivre des sensations d’aventuriers et aventurières, faire soi-même la vaisselle, se laver et dormir en tente. Construire une petite boîte en bois, scier, clouer …

On se rencontre, on s’organise collectivement et on échange nos points de vue.

Grandir, apprendre, apprécier, respirer : voilà ce qui se vit sur les bases de loisirs et ce que nous avons vécu tout cet été.